Soutenir un projet / une action

Accueil  /  Soutenir un projet / une action

Vous souhaitez soutenir un projet ou une action de l’association ?
Retrouvez ici la liste de tous les projets et actions en cours de développement !


logo projet algerie

FLYER DU PROJET

DOSSIER DE PRÉSENTATION

Présentation du projet

Le séjour se déroulera à Alger, les trois dernières semaines de juin 2020.

Dans un premier temps, 7 jeunes en intégration sociale, 2 travailleurs sociaux et des bénévoles interviendront auprès des enfants vivant dans les quartiers insalubres (bidonvilles) d’Alger, en lien avec les associations caritatives locales.

Fort de son expérience et des résultats positifs observés lors du premier séjour de rupture en 2019, une nouvelle aventure est tentée pour permettre à d’autres jeunes de rompre avec les difficultés de la vie quotidienne, construire et choisir son avenir.

Les actions humanitaires seront ciblés dans les quartiers insalubres d’Alger, en lien avec les associations caritatives locales. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie de familles vivant dans des logements insalubres.

L’édition 2019

En 2019, 5 jeunes accompagnés d’une professionnelle et de deux bénévoles, sont intervenus auprès de l’association Nour Doha, qui accompagne les femmes atteintes du cancer. Ils ont notamment apporter des prothèses mammaires externes et surtout rénover un grand appartement au cœur d’Alger.

Cette rénovation a permis d’ouvrir une structure d’hébergement pour les femmes (accompagnée ou non de leurs enfants) atteintes de cancer du sein et se retrouvant en la rue suite à leur maladie (rejet de la famille, pauvreté …).

Le groupe de jeunes est aussi intervenu dans un bidonville d’Alger auprès d’enfants en apportant du matériel pédagogique, des jouets et des vêtements.

Dans ce cadre que le groupe a pu échange avec les Missionnaires de la Charité (congrégation chrétienne fondée par mère Teresa), qui vivent à l’année sur les lieux. Un diagnostic d’amélioration de l’habitat a ainsi été effectuée.

Ce diagnostic servira de base d’intervention pour le prochain séjour de rupture avec, entre autres, la mise en place de sanitaire en collaboration avec les personnes compétentes locales.
Retrouvez la vidéo rétrospective du séjour de rupture 2019 ci-dessous.

Genèse du projet

Depuis plusieurs années au SAMU Social de Passerelles, à La Roche-sur-Yon, les équipes partagent 5 mois avec des jeunes de 18 à 25 ans (de plus en plus nombreux), complètement désocialisés, en errance ou dans un quotidien sordide, ne s’inscrivant dans aucun projet social et ayant une image fort négative d’eux-mêmes. Ces jeunes fréquentent les services de « premiers recours sociaux » (Maison d’accueil de jour, SAMU social, 115…) depuis plusieurs années. Malgré tout, leur situation stagne. Noyés dans des soucis de délinquance, de consommations de drogues et d’alcool, des problèmes familiaux (certains sont parents avec des enfants placés), ils ont tous en commun une mésestime d’eux-mêmes, principal frein à la réalisation de quelconque projet personnel.

L’éloignement physique de son milieu ou de l’environnement délétère, est une des clés majeures pour sortir des problématiques de délinquance et de toxicomanie. L’association a donc envisagé des séjours de rupture à l’étranger.

Partir, c’est se mettre à distance, se responsabiliser, développer de la solidarité, se remobiliser, réaliser un exploit, baliser des espaces clairs, se redécouvrir et rompre avec les certitudes.

Les projets itinérants et/ou à la découverte d’autres cultures, basés sur le travail et l’échange, couplés à des formations (ex : formation aux premiers secours etc.) et associés à des micros projets de solidarité et/ou des actions humanitaires sont souvent une parenthèse bénéfique.

Les équipes de professionnels ont pu réellement constater les bienfaits sur les jeunes lors du premier séjour de rupture en 2019, que cela soit au niveau judiciaire, de l’emploi, de la santé et de leur situation administrative.

L’équipe

En 2020, ce sont 7 jeunes qui seront accompagnés par une équipe composée de 2 éducateurs spécialisés ayant une connaissance du public en difficulté d’intégration sociale. Mais également de 2 bénévoles avec de l’expérience dans l’humanitaire et des prises en charges liées aux addictions.

Financement du projet


À quoi servira l’argent collecté ?

  • Matériel pour la rénovation des chambres : 3 734 €
  • Alimentation : 1 050 €
  • Kit d’hygiène : 50 €
  • Vie sociale et loisirs (découverte du pays) : 400 €
  • Assurance : 400 €
  • Visas et passeports : 880 €
  • Film documentaire et restitution officielle : 1 000 €
  • Transports des jeunes :2 700 €
  • Transports des professionnels et bénévoles : 3 600 €
  • Frais de réception envisageable : 598 €
  • Téléphone portable international : 150 €
  • Charges de personnel : 16 091 €
  • Frais de gestion (démarchage, communication …) : 2 873 €
  • Charges exceptionnelles (en cas de problème) : 1 472 €

Propulsé par HelloAsso

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − neuf =