Retour sur : inauguration du service AISPR

Accueil  /  Actualités de l'association  /  Retour sur : inauguration du service AISPR

Retour sur : inauguration du service AISPR

septembre 28, 2018

Le 26 septembre a eu lieu l’inauguration des locaux du service AISPR ; locaux que le service occupe maintenant depuis presque 1 an. Ce service accompagne exclusivement des personnes bénéficiaires d’une protection internationale dans les 2 ans qui suivent l’obtention de ce statut.

Voici un retour sur cet événement marquant.

Ouverture de la cérémonie

La Présidente de Passerelles, Madame Michèle GRELLIER, a ouvert la cérémonie en remerciant tout d’abord les personnes présentes. Après une présentation de l’organisation de l’association et de ses missions, la Présidente a laissé la place au Directeur Général, Monsieur Pierre SELLES. Son intervention portait sur l’origine du service et la nouvelle orientation du service qui se veut davantage axé sur l’insertion professionnelle. En l’absence de Monsieur BROCART, Préfet de Vendée, Monsieur Meidhi VERMEULEN, Directeur-adjoint de la DDCS, a enfin pris la parole pour souligner l’engagement de l’Etat en faveur de l’intégration des personnes bénéficiaires d’une protection internationale.

Interventions des professionnels

Le choix a été fait de présenter trois des principaux axes de travail du service : l’accès à l’emploi et les ateliers FLE (Français Langue Étrangère), d’expression et de confiance en soi, ainsi que la réunification familiale.

Présentation des démarches pour et vers l’emploi

Madame Sandrine BOTTON, conseillère en insertion professionnelle, a présenté le travail d’accompagnement dans l’accès à l’emploi qui est mis en place au travers d’un suivi individuel mais aussi d’ateliers collectifs, ainsi que les modules de formation en interne qui permettent notamment de construire le projet professionnel. Le récit de la rencontre entre les membres de l’équipe et la Directrice des Ressources Humaines de l’entreprise BAUDET fait par Madame Pauline CHAUVET, assistante sociale, a démontré les démarches en cours pour enrichir le tissu partenarial.

L’expression en langue française

Mesdames Carole DORAY, conseillère en économie sociale et familiale, et Laura HEILIGENSTEIN, assistante sociale, ont à tour de rôle présenté les différents ateliers et actions collaboratives, que l’on appelle « le français sous toutes ses formes », qui se veulent être des supports au développement de la confiance en soi, confiance qui est nécessaire pour aller vers l’emploi de façon pérenne. Ces ateliers se traduisent concrètement par des activités artistiques ou sportives afin de développer des compétences et favoriser les échanges en français et l’apprentissage de la langue.

La réunification familiale

Madame Pauline CHAUVET a ensuite repris la parole pour expliquer la réunification familiale et les difficultés rencontrées par l’équipe et les familles. En effet, les procédures peuvent être plus ou moins compliquées selon les pays mais sont toujours très longues, entre 8 mois et 2 ans, et toutes n’aboutissent pas. En travaillant avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et le service du rétablissement des liens familiaux de la Croix Rouge française, le service est en mesure de se positionner en tant que centre ressources pour tous les professionnels du département qui accompagnerait une personne réfugiée dans ces démarches.

Cérémonie de clôture

Les participants et participantes de l’atelier expression réalisé l’artiste-interprète Khal ont pris la parole pour lire les chansons qu’ils avaient réalisées, sur un fond musical au piano. Ces chansons gravitaient autour des thèmes de l’intégration, du déracinement et de la vie en France.

Toutes les personnes ont pu se retrouver et discuter autour d’un verre de l’amitié et d’un buffet réalisé par le chantier d’insertion L’Étape Gourmande.


Galerie photos


Quelques liens