Soutenir un projet / une action

Accueil  /  Soutenir un projet / une action

Vous souhaitez soutenir un projet ou une action de l’association ?
Retrouvez ici la liste de tous les projets et actions en cours de développement !


logo projet algerie

FLYER DU PROJET
DOSSIER DE PRÉSENTATION

Présentation du projet

Le séjour humanitaire se déroulera en Algérie, dans le centre d’Alger, les trois dernières semaines de juin 2019. Dans un premier temps, 7 jeunes en intégration sociale, 2 travailleurs sociaux et des bénévoles interviendront au sein de la pouponnière de l’orphelinat d’El Biar (quartier d’Alger).

En amont du séjour et des actions humanitaires, les jeunes accompagnés des travailleurs sociaux et des bénévoles devront récolter des fonds pour financer le matériel nécessaire sur place. Ils pourront travailler dans les vestiaires de la ville de La Roche-sur-Yon pour récupérer des vêtements pour les enfants de l’orphelinat, participer à des manifestations permettant de gagner de l’argent.

De plus, ils participeront à des chantiers au sein de l’association Passerelles. Ils seront encadrés et rémunérés (certains recevront le 1er salaire de leur vie). Ce travail participera à la préparation de l’action de réhabilitation de logement en Algérie.

Sur place, durant le séjour humanitaire, le travail des jeunes consistera pour l’orphelinat, à amener, et installer du matériel éducatif (jeux extérieurs, jouets, ballon), et donner des vêtements et du matériel de puériculture.

La plus grosse partie du travail se fera avec l’association Nour Doha « lutte contre l’exclusion face au cancer » auprès des familles les plus démunies en leur apportant une aide à la réfection des logements insalubres, aménagement diverses pour les personne malades…

Les travaux de réfection et d’amélioration des habitations se dérouleront le matin de 8 h à 14 h. Au sein du groupe, 2 jeunes ont reçu une formation dans le bâtiment.

Le groupe de jeunes et les équipes éducatives seront hébergés par l’association Nour Doha, qui mettra à disposition un appartement dans les quartiers de Belcour, les familles prises en charges par l’association prépareront deux repas locaux par jour, moyennant une rémunération pour subvenir aux besoins impondérables liés à la maladie. Les petits déjeuners seront préparés par le groupe.

Les jeunes, durant le séjour, auront quelques temps libres leur permettant des visites culturelles et de découvrir les traditions et coutumes des Algériens.

À l’issu de ce séjour l’association Passerelles et le groupe du projet organiseront une restitution avec des photos, récits et prise de parole des jeunes. Le séjour humanitaire sera également présenté sous la forme d’un film documentaire. Au-delà des invitations lancées par l’association Passerelles auprès des financeurs, donateurs partenaires et médias, les jeunes pourront inviter les personnes qu’ils souhaitent pour ce moment de partage.

Au terme de cette « aventure » Passerelles restera en contact avec les jeunes durant quelques mois pour observer l’évolution de leurs situations et être en mesure de produire un bilan objectif entre « amont du projet » et « après le projet ». Selon ces résultats, l’association reconduira ce type d’action auprès des personnes de La Roche-sur-Yon les plus en difficulté.

Genèse du projet

Cette année au SAMU Social de Passerelles, à La Roche-sur-Yon, les équipes ont partagé 5 mois avec des jeunes (de plus en plus nombreux), complètement désocialisés, en errance ou dans un quotidien sordide, ne s’inscrivant dans aucun projet social et ayant une image fort négative d’eux-mêmes. Ces jeunes fréquentent les services de « premiers recours sociaux » (Maison d’accueil de jour, SAMU social, 115…) depuis plusieurs années. Malgré tout, leur situation stagne. Noyés dans des soucis de délinquance, de consommations de drogues et d’alcool, des problèmes familiaux (certains sont parents avec des enfants placés), ils ont tous en commun une mésestime d’eux-mêmes, principal frein à la réalisation de quelconque projet personnel.

L’éloignement physique de son milieu ou de l’environnement délétère, est une des clés majeures pour sortir des problématiques de délinquance et de toxicomanie. L’association a donc envisagé des séjours de rupture à l’étranger.

Partir, c’est se mettre à distance, se responsabiliser, développer de la solidarité, se remobiliser, réaliser un exploit, baliser des espaces clairs, se redécouvrir et rompre avec les certitudes.

Les projets itinérants et/ou à la découverte d’autres cultures, basés sur le travail et l’échange, couplés à des formations (ex : formation aux premiers secours etc.) et associés à des micros projets de solidarité et/ou des actions humanitaires sont souvent une parenthèse bénéfique.

État du financement du projet

Donations de particuliers / associations
6 332 €
Donations d’institutions publiques
0 €
Donations d’entreprises
0 €
TOTAL
6 332 € / 21 500 € (29,45%)

À quoi servira l’argent collecté ?

  • Matériel pour la rénovation des chambres : 3 730 €
  • Alimentation : 1 050 €
  • Kit d’hygiène : 50 €
  • Vie sociale et loisirs (découverte du pays) : 400 €
  • Assurance : 400 €
  • Visas et passeports : 680 €
  • Film documentaire et restitution officielle : 1 000 €
  • Transports des jeunes :1 536 €
  • Transports des professionnels et bénévoles : 1 050 €
  • Frais de réception envisageable : 271 €
  • Téléphone portable international : 150 €
  • Charges de personnel : 6 713 €
  • Charges exceptionnelles (en cas de problème) : 1 450 €

Propulsé par HelloAsso

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 10 =